lundi, 11 février 2013 09:06

Chez Pako

Avant l’ouverture de Des Gâteaux et du Pain, et la multiplication des concurrents sur ce segment du marché, Pako Gourmand faisait figure de leader dans le secteur de la boulangerie abidjanaise, et était notamment réputé pour ses pâtisseries et ses glaces. L’enseigne, qui compte également deux autres établissements boulevard de Marseille en zone 4, et avenue Chardy au Plateau, s’est peut-être un peu reposée sur ses acquis et fait depuis quelques temps face à une sérieuse concurrence. Pako peut néanmoins compter sur son emplacement géographique stratégique et la fidélité d’un certain nombre de clients qui y viennent autant par habitude que par commodité, ou tout simplement par affection pour Hassan, le propriétaire. L’espace restauration, avec sa grande terrasse ombragée, est également un plus, même s’il est parfois difficile de trouver un endroit où se garer à proximité et que le concert permanent de klaxons, d’altercations et de sollicitations diverses en provenance de la rue des Jardins, toute proche, pourra par moments en agacer certains. Sous des allures un peu défraîchies, l’établissement propose des snacks et repas à un très bon rapport qualité-prix, puisque l’on peut amplement s’y rassasier pour moins de 5,000 FCFA. Le matin, outre les viennoiseries de la boulangerie, vous avez le choix entre 4 formules de petit-déjeuner, allant de 1,200 à 3,500 FCFA. Le petit plus : les jus de fruits frais, milkshakes et yaourts maison. Quant aux snacks, ils comprennent notamment des crêpes salées et sucrées, des salades composées, des pâtes, ou encore des pizzas, burgers et club sandwichs, dont les prix varient entre 1 800 (le sandwich parisien) et 7,000 FCFA (la grande calzone). Et pour ceux qui préfèrent consommer local, sachez qu’il est également possible de commander du poulet ou du poisson braisé, des brochettes d’escargot, et du kédjénou de poulet (en moyenne 4,000 FCFA par plat). On aime : les vendeurs de journaux pour la revue de presse du matin, la grande terrasse, le passage, les prix plus qu’abordables et la nourriture, simple mais goûteuse. On aime un peu moins : la fermeture à 21 h, un peu dommage pour un lieu de rendez-vous et d’échanges si fréquenté. Le fait que la cuisine, un peu trop riche et grasse, rende les digestions difficiles et somnolentes et surtout… le temps d’attente, notamment en terrasse, qui pose parfois un réel problème.

Publié dans Restaurants

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Contact

information1 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
user1 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
event Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

A propos

C’est par amour pour la vie à Abidjan, l’une des villes les plus bouillantes d’Afrique que nous avons conçu Abidjanito
La suite...