dimanche, 14 avril 2013 19:33

Le Rallye

« Depuis 1955 » indique l’enseigne du restaurant. Hé oui : le Rallye est comme qui dirait une institution de la restauration, puisqu’il existait déjà avant que le pays n’accède à l’indépendance. L’ambiance, entre ces murs, a conservé quelque chose du passé : les vieilles photos en noir et blanc racontant l’Abidjan d’avant, la grande terrasse ombragée avec son caoutchouc centenaire, son carrelage et ses arcades, les ventilateurs flegmatiques, les petites habitudes que chacun vient y reproduire au gré de la semaine, les « vieux » habitués amarrés au bar matin, midi et soir, et ce côté cantine bon marché à l’ambiance familiale, qui rend l’enseigne si attachante pour bon nombre de clients. Car c’est vrai, au Rallye, on se sent un peu chez soi. Tous les profils s’y côtoient : du blanc qui a « trop duré » au jeune humanitaire, en passant par le touriste fraîchement débarqué, l’homme d’affaires roublard, ou l’agent de sécurité. La carte, bien qu’inchangée depuis des années, est néanmoins assez variée, alliant les plats de type brasserie et les spécialités ivoiriennes. Elle a surtout l’avantage de jouir d’un excellent rapport qualité-prix, car la cuisine sans prétention est d’une qualité plus qu’honorable et les assiettes généreusement garnies (sauf pour les salades à base de mozarella…), servies rapidement et avec le sourire. A noter : la qualité des viandes et des plats en sauce, les vinaigrettes, à base de vinaigre balsamique, qui changent de l’éternelle soupe de mayonnaise servie la plupart du temps et relèvent agréablement non seulement les salades, mais aussi les délicieux carpaccio de bœuf et de poisson, les œufs brouillés qui sont vraiment brouillés et non simplement cassés dans la poêle, les pizzas, proposées depuis quelques années, ou encore la sauce bolognaise, qui est une vraie bolognaise et non une Barilla. On aime aussi : le kiosque à journaux qui permet de faire sa revue de presse à toute heure du jour, la petite boutique où l’on pourra se ravitailler en cigarettes, biscuits ou ustensiles de toilette, et l’ambiance les soirs de match de foot, quand le vidéoprojecteur anime la toile déployée sur le grand mur du fond.

Publié dans Restaurants
dimanche, 14 avril 2013 18:21

Kallisté

La carte du Kalliste ou « la plus belle », comme les Grecs se plaisaient à appeler l’ïle de beauté (pays d’origine de Mario, le propriétaire), propose exclusivement des spécialités corses, récemment enrichies d’influences siciliennes avec l’arrivée du chef Salvo. Anti-maquis par excellence, l’établissement se compose d’un bar, où l’on peut se poser pour déguster l’apéritif ou parcourir la presse du jour en attendant que la commande soit prête, et de la salle de restaurant proprement dite. D’un point de vue purement décoratif, on peut dire que le Kalliste ne ressemble à rien de ce que l’on a l’habitude de voir en temps normal sur Abidjan. En plus de sa cuisine et de son ambiance cosy, c’est également ce qui fait tout le charme et l’attrait de cette enseigne atypique. Poutres apparentes, tables-alcôves à banquettes, petits rideaux rouges, lampes assorties et bougies : l’atmosphère intimiste de la « salle-à-manger » parcourue à pas feutrés par des garçons de salle courtois et impeccables, contraste singulièrement avec celle du bar, dont la clientèle est essentiellement constituée de vieux habitués, servis par des beautés accueillantes et callipyges au son d’une programmation musicale fleurant les seventies. Ambiance chalet et chaleur humaine, donc, dans ce lieu où l’on a envie de faire escale sitôt la petite porte d’entrée franchie. D’ailleurs les gourmands ne seront pas en reste, car l’on y mange vraiment bien : pâtes à l’italienne, charcuterie et vin corses, entrées aux anchois et poivrons, steak tartare « comme à la maison », émincé de poulet au basilic, boudin blanc, salades bien garnies, grillades fondantes à souhait et, à ne surtout pas manquer en dessert s’il vous reste un peu de place : la brick crème pâtissière-banane et son coulis de chocolat, tout simplement exquise ! Amateurs de brocolis à la sauce Evian, passez votre chemin : ici on prend peut-être quelques grammes, mais on prend avant tout beaucoup plaisir !

Publié dans Restaurants

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Contact

information1 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
user1 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
event Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

A propos

C’est par amour pour la vie à Abidjan, l’une des villes les plus bouillantes d’Afrique que nous avons conçu Abidjanito
La suite...